Le projet photographique de fin d’année en BTS Photo


Épreuve phare de l’examen du BTS Photo, le Projet Photographique, communément appelé PP, consiste en la réalisation d’un dossier d’une vingtaine de planches sur un thème imposé au niveau national. Devant répondre à un cahier des charges strict, les étudiants définissent leur approche personnelle. Ils rédigent tout d’abord une note d’intention qu’ils s’efforceront de respecter pour constituer leur projet. Ce travail personnel de longue haleine, débute dès la rentrée de septembre et s’étale sur l’ensemble de la deuxième année de la conception à la réalisation des images. En juin, chaque candidat présente les images réalisées face à un jury lors d’un oral au cours duquel ils défendent leur projet.

En 2020, le thème était LE JEU.

Vous trouverez sur cette page une sélection d’images des étudiants ainsi qu’un descriptif sommaire de la problématique abordée.


Joséphine Bayle
“Avatars”

Avatars est une série de portraits réalisés sous forme de diptyques confrontant réalité et virtualité. Le premier visuel représente un “gamer” dans son environnement, le deuxième, son avatar dans des jeux vidéos. La série montre que l’avatar est créé en fonction de la société dans laquelle nous vivons au quotidien. Même si l’environnement dans lequel le personnage de fiction évolue est virtuel, il n’est pas libre et doit respecter des règles.


Sacha Bessemoulin
“Portraits psychologiques”

Sacha a étudié le jeu à travers le prisme de la danse electro. Cette série réalisée en studio à la chambre numérique, représente 3 danseurs. Elle tente de percer la personnalité de chacun d’entre eux.



Louis Bouzemam
“Je(u) de ballon”

Situé entre l’autoportrait et la mise en scène, cette série humoristique réalisée durant le confinement, présente son auteur sous l’apparence d’un ballon de foot. Une façon de s’évader durant les longues heures à rester enfermé chez soi.


Emma Castano
“Jeu de tarot Féministe”

Inspirée du jeu de tarot divinatoire et des figures qui le compose, cette série de portraits traite de sujets de société liés au combat féministe tel que la pilosité féminine, les menstruations ou encore les violences conjugales. 



Valentin Chavigny
“Joueurs en jouet”

“Joueurs en jouet”, ce sont des portraits studio de trois collectionneurs de soldats de plomb de différents âges et différents sexes. Déguiser ces collectionneurs en les forçant à rester immobile, c’est les figer pour l’éternité comme les figurines qu’ils utilisent.


Lauriane Diaz
“Challenges Internet”

Filmés et partagés de manière inoffensives sur les réseaux, les challenges internet sont dangereux, parfois même mortels. Mettre en scène ces défis en studio sous forme d’images de communication colorées dénonce l’absurdité de ces défis.



Paul Ferrus
“Portraits de joueurs

Photographies de joueurs figés dans divers lieux parisiens qui dressent le portrait de personnages isolés de leur partenaires le temps d’un cliché. La série est réalisée comme une étude des mœurs et habitudes des adeptes des jeux dans les cafés.


Paul Foret
“Aires de jeux”

Synonyme de retrouvailles pour les enfants et les familles en journée, les aires de jeux peuvent évoquer un sentiment de peur et de fantastique durant la nuit. La série évoque la vision angoissante d’un enfant qui se retrouverait tardivement perdu en ces lieux.


Benjamin Gipouloux
“Jeux de constructions”

La série consiste à créer des bâtiments surréalistes via un photomontage de façades sans lien architectural. Les résultats sont des bâtiments improbables, ils pointent du doigt le côté créatif du jeu de construction de bâtiment


Coralie Gozlan
“Le loup-garou”

Pour les besoins de ce jeu à mi chemin entre le jeu de rôle et le jeu de stratégie, chaque joueur endosse le rôle d’un personnage de fiction. La série photographique dépeint les joueurs dans la peau de leur personnage en recréant l’atmosphère inquiétante des parties.


Julien Hortolland
“Les Éléphants Blancs

On appelle les «Éléphants Blancs» ces morceaux massifs de bétons érodés par le temps laissés à l’abandon dans la nature après les Jeux Olympiques. Par une approche documentaire réalisée sur les sites abandonnés des Jeux Olympiques de Grenoble, Julien Hortolland a décidé de voir ce qu’il restait de ces grands moments de Jeu et de sport.



Julien Hortolland
“JO 1924 vs JO 2024”

La série photographique consiste en une recherche de photographies d’archives des Jeux olympiques de 1924 à Paris et a comparé à ce qui se trouve maintenant au même emplacement. Que cela soit des structures qui ont été rénovés ou que ces structures aient complètement laissé place à de nouvelles, sa série montre ce que sont devenues les sites olympiques un siècle plus tard.



Juliette Kaced
“Jeux genrés”

Il est facile de dresser le portrait de l’enfant à travers sa chambre et ses jouets malgré l’absence de sa présence, d’indicateur d’âge ou de genre : la personne qui regarde se fait sa propre idée selon les normes qui nous ont été imposées et inculquées.



Chloé Lostanlen
“Les Pions”

Les images représentent des chevaux, non pas comme des êtres à part entière, mais comme s’ils étaient les pions du jeu des Petits Chevaux. Leurs portraits ressemblent à un catalogue plutôt luxueux dans lequel on peut choisir son futur champion.



Baptiste Paquot
“Illustrer le jeu”

L’objectif de la série est de permettre à un public novice dans le monde rugbystique d’appréhender ce jeu afin de mieux le comprendre. Elle retient des actions et des règles du jeu principales que l’on retrouve fréquemment sur les terrains de rugby.


Elijah Régent
“Telle une poupée confinée”

Il s’agit ici de mises en scène d’épisodes de la vie d’un adulte en confinement. Cette mesure questionne directement nos libertés essentielles. En nous en privant, on nous réduit à l’état d’une poupée : « objet-humain » enfermé, non autonome, réalisant machinalement les activités du quotidien.


 

Découvrez d’autres réalisations photographiques de BTS Photo

STUDIO

STUDIO

Découvrez
les photos en studio
des BTS Photo

REPORTAGE

REPORTAGE


8h00 tous les 15 jours

PARTENARIATS

PARTENARIATS

Découvrez les photos réalisées pour le compte de partenaires

Documentation