Comment la continuité pédagogique s’est mise en place dans une école photo telle que le CE3P ? Face à l’épidémie de Coronavirus, les enseignants ont été réactifs et ont fait part d’une grande responsabilité. Après 16 jours de confinement, quel premier bilan peut-on tirer de cette expérience hors du commun ? Quelles difficultés les uns et les autres ont-ils pu rencontrer ?

L’impact du coronavirus au sein des établissements scolaires

Depuis le 17 mars 2020 à 12 heures, la France vit au rythme d’un confinement national visant à contrer la pandémie qui touche désormais l’ensemble de la planète. Cette mesure sanitaire voulue par le gouvernement impose le confinement à une grande partie de la population française. Les écoles ferment et les quelques 180 étudiants ainsi que la trentaine de professeurs du CE3P ne dérogent pas à la règle du “Restez chez vous”.

La continuité pédagogique

Immédiatement, les enseignants prennent les mesures nécessaires pour assurer la continuité pédagogique dans les matières générales, comme dans les cours de photographie et s’organisent pour poursuivre leur enseignement de chez eux. Si le rapport à la classe est bouleversé, l’objectif demeure de garder le lien avec les élèves de toutes les sections et d’adapter leurs cours pour les diffuser auprès de tous, tout en préservant l’envie d’apprendre. De nombreux professeurs utilisaient déjà la communication par mail avec leurs élèves et continuent de communiquer ainsi. Certains utilisent des échanges parfois inédits (échanges de messages audio, vidéos, etc.).  C’est pourquoi, après quelques jours de tâtonnements pédagogiques, le Ministère et l’administration suggèrent d’utiliser en priorité l’outil développé par le CNED : “Ma classe à la maison”

(Le Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) est, en France, un établissement public à caractère administratif du ministère de l’Éducation Nationale offrant des formations à distance.)

Ma classe à la maison

Rapidement, les enseignants disposant d’une adresse mail académique, peuvent se créer une classe virtuelle dans laquelle ils sont en mesure d’accueillir leurs élèves. lls peuvent dispenser leur matière ou faire les corrections des derniers devoirs réalisés.

L’outil, pensé pour l’enseignement, contrairement aux autres plateformes de visioconférence, s’avère intuitif et d’une prise en main quasi immédiate. Les élèves lèvent la main pour poser des questions, le professeur peut écrire sur un tableau blanc, les inviter à compléter un schéma sur le même tableau, projeter un diaporama, partager un document…

Les étudiants peuvent se réunir par groupe, ils peuvent faire un exposé à toute la classe et présenter des documents numériques qu’ils ont préparés. L’enseignement à distance ne remplace pas l’enseignement en présentiel.

Cependant, il permet d’assurer la continuité pédagogique qui s’impose à la poursuite du travail entamé depuis le début de l’année scolaire. Même les enseignants qui dispensent des cours pratiques, construisent des exercices adaptables et réalisables à la maison.

Si vous regardiez les objets qui vous entourent ? « Un objet – un jour – une image » Nos stagiaires en reconversion professionnelle ont répondu à cette commande photographique de chez eux. Ils ont sélectionné un objet, qu’ils ont ensuite photographié chaque jour, pour nous raconter une histoire de manière confinée.

Des efforts pour chacun

La continuité pédagogique révèle de nombreuses questions pratiques, pédagogiques et éthiques. Si chacun apporte une réponse individuelle immédiate, le CE3P s’efforce de mettre en œuvre une dynamique collective.

Dès la première semaine, une surcharge de travail est ressentie par les professeurs et les étudiants. Chacun doit s’adapter à un nouveau rythme et à une nouvelle façon d’enseigner et d’apprendre… Même les parents ont dû s’adapter ! À ce sujet, durant les premiers jours de confinement, l’administration a constaté un renforcement des liens avec les familles.

Les personnes ne disposant pas d’ordinateur individuel ou de connexion internet de qualité sont pénalisées. Même si cela ne concerne qu’un petit nombre (nous avons réalisé un sondage pour connaître les outils de communication numérique de chacun), nous avons rapidement pris conscience du problème que représente la fracture numérique.

Et si cette expérience subie devenait une occasion d’explorer de nouvelles méthodes d’apprentissage ? Et nous ouvrait le champ des possibles ?

Les étudiants en BTS de photographie poursuivent leurs apprentissages dans les règles du confinement mais toujours avec la même application. Ils ont réalisé des images d’objets transparents selon les techniques enseignées en travaux pratiques.

Quelques témoignages :

La Directrice du CE3P

  • Le CNED a mis à la disposition des établissements de L’Éducation Nationale sa plate-forme de classe virtuelle « Ma classe à la maison ». L’outil n’est pas naturel voire « effrayant » au départ mais on se prend vite au jeu. Il permet de garder un lien plus fort avec vos étudiants, ils en ont besoin (et nous aussi !)

Des enseignants…

  • C’est tellement plus efficace que des échanges mails multiples collectifs ou individuels… même s’il y a parfois des déconnexions et des petits problèmes, ça reste bien plus rapide que les mails.
  • Je viens de finir un cours avec la classe de Terminale A, ça s’est bien passé après leur avoir dit de ne pas jouer avec mon tableau. Mais bon, ils sont jeunes !
  • J’ai partagé mon écran mais je ne le referai pas car je préfère partager un fichier, ce qui leur permet d’avoir les figures et schémas en même temps que je parle.
  • Je suis en train de mettre au point un exercice de prise de vue collectif/participatif pour les BTS.
  • La connexion à la classe virtuelle fonctionne mieux sur mon téléphone portable avec mes données cellulaires qu’avec un mauvais débit internet.
  • C’est une expérience enrichissante. En co-animation, nous avons créé 6 groupes de travail dans lesquels les étudiants ont travaillé entre eux, isolés des autres. Ils ont ensuite restitué leur travail comme ils l’auraient fait en classe non virtuelle. C’est la même chose qu’en cours !

Des parents d’élèves…

  • Il ne m’a pas été aisé de convaincre mon fils qu’il n’était pas en vacances pour cette période qui s’annonce longue !
  • Je suis ravie que les professeurs aient déjà envoyé du travail et proposent des classes virtuelles. Je sais qu’une classe se tiendra demain avec le professeur de mathématiques. 
  • Nous avons créé un compte élève « Ma classe à la maison » dès le début de semaine et avons tenu le rythme de travail pour chaque jour depuis mardi dans les matières générales proposées.
  • Merci beaucoup pour tout ce qui est mis en place en cette période « historique » et compliquée à gérer. Les solutions mises en place correspondent parfaitement aux inquiétudes et attentes de tous les parents, je pense ! En espérant vivement que tous les élèves « joueront » le jeux…. ce que pour ma part, je ne manquerai pas de surveiller.

Confinés mais pas isolés !

Durant toute la période du confinement, le secrétariat de l’école de photographie CE3P reste ouvert et joignable par téléphone ou par mail.
Mme DEVRED vous répondra du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00 au 01.46.58.45.20.