Google+

Témoignage d’une ancienne étudiante en BAC photographie : Johanna Peixoto

Témoignage d’une ancienne étudiante en BAC photographie : Johanna Peixoto
2
Avr

L’an dernier nous vous proposions de lire l’interview de Johanna, diplômée d’un BAC PRO de Photographie du CE3P. Johanna s’est lancée en indépendante pour monter sa société. Elle a aujourd’hui son propre studio de Photographie : Stylin Photo. Un an après, retour sur son expérience, ses ambitions et ses souvenirs vis-à-vis de sa formation.

 

  • Tu as réalisé un BAC PRO de Photogaphie au CE3P, quel souvenir en as-tu ?

 J’ai apprécié l’enseignement technique dispensé au CE3P. En arrivant j’étais amatrice de photographie et je suis ressortie avec un beau bagage pratique et théorique. Au CE3P, le matériel mis à disposition permet aux élèves d’avoir le choix et de réaliser toutes sortes de projets. Le CE3P permet d’acquérir une véritable expérience aussi bien grâce aux cours, qu’aux stages réalisés en entreprise.

  •  Quels ont été les enseignements primordiaux pour toi au CE3P qui t’ont permis de te lancer en indépendante ?

 En arrivant au CE3P, j’avais besoin de concret. Les cours pratiques et théoriques m’ont permis d’acquérir une véritable technique de la photographie. En Bac Pro, nous bénéficions chaque année de périodes de stages en entreprises. Les stages que j’ai réalisé en studio de photographie ont été primordiaux pour devenir la professionnelle  que je suis aujourd’hui et pour acquérir de nouvelles compétences.

 

  • Quelques années après le lancement de ton studio quel est ton bilan ? Es-tu épanouie ?

J’ai beaucoup de clients, beaucoup de travail donc, et je suis ravie de m’être lancée en tant qu’entrepreneuse. J’ai au fil du temps trouvé les bons partenaires et grâce à eux je fais connaître mon studio. Cela me permet de diversifier mon travail, de rencontrer de nouvelles personnes et d’avoir beaucoup de demandes.

 

  • Quelles sont les qualités requises pour se lancer en indépendant selon toi ?

Selon moi, il faut pouvoir se consacrer à 200% à son entreprise. Il faut parfois mettre de côté les loisirs pour travailler le plus possible, rencontrer les bonnes personnes, se faire connaître et fidéliser les clients. Cela prend du temps. Les métiers de la photographie sont des métiers où le réseau est très important.

 

  • Quels conseils donnerais-tu aux élèves qui hésitent à se lancer en tant que photographe indépendant ?

Je conseille à tous les élèves de faire le plus de stages en studio possibles. Être photographe, c’est être un professionnel de la photo bien sûr, mais il faut aussi être un bon communicant, savoir gérer son temps, prioriser les choses. Le contact avec le client est une chose très importante dans notre métier !

  • As-tu de nouveaux projets pour les années prochaines ?

Je pense ouvrir un deuxième studio dans les mois à venir, cela me demande beaucoup de temps, il faut tout organiser, préparer… Je souhaite aussi donner sa chance à un photographe débutant en travaillant avec moi. Il pourra ainsi m’aider à répondre aux demandes et débuter une vrai carrière de photographe.   Avis aux futurs diplômés !

Pour contacter le studio :

89bis rue gabriel péri
Cormeilles en parisis 95240

stylinphoto@gmail.com

01.34.18.24.57