Google+

Dufau, dernier maître du Cibachrome, ou la poésie du tirage couleur – Focus Numérique

Dufau, dernier maître du Cibachrome, ou la poésie du tirage couleur – Focus Numérique
10
Mai

Puisé sur Dufau, dernier maître du Cibachrome, ou la poésie du tirage couleur – Focus Numérique

C’est l’histoire d’un papier et celle d’un homme. Un homme qui a dédié sa vie à la parfaite maîtrise de son artisanat, un artisanat qu’il a élevé au rang d’art, sans concession, avec pugnacité mais humilité. C’est l’histoire d’un homme qui a travaillé 35 ans tous les jours de 7h30 à minuit (et parfois le samedi) à la satisfaction de ses clients, à rendre chacun des photographes qui venaient le voir heureux.

 

Roland Dufau voulait être photographe. Il a fait ses études à Louis Lumière et travaillait le soir comme maître de rang. Il obtient une commande d’une entreprise de congélation. La viande passe sur de longs tunnels, rentre à 10 °C d’un côté et ressort à -15 °C de l’autre On lui demande de prendre en photo le processus. Une fois les films développés, son commanditaire est satisfait mais veut des tirages, ce qui n’était pas prévu. Roland va dans un laboratoire pour faire tirer ses épreuves, mais la viande ressort marron. Déçu, il achète un kit Cibachrome, en vogue à l’époque et destiné aux amateurs. Il prévient son client du retard prétextant que le laboratoire aura besoin de délais supplémentaires.

 

On était entre copains, on triturait les papiers, on était dans des clubs photos, on essayait de comprendre… Donc j’ai acheté ce kit et à force de manipulation, j’ai réussi : la viande est sortie rouge comme il fallait ! Je suis retourné voir mon client, il a acheté mon reportage et mes tirages ! Ça a commencé comme ça.

 

35 ans plus tard Roland raconte ses débuts comme si c’était hier. Cet homme détient entre ses mains 35 ans d’histoire du Cibachrome. Dans les années 1990, Ilford, producteur de ce papier, l’

 

Depuis plus de 20 ans, Michel Rawicki parcourt les régions les plus froides du globe. Il en rapporte des images pleine d’amour pour ces contrées où l’homme et les animaux polaires s’aiment, cohabitent ou s’affrontent.

 

Puisé sur Dufau, dernier maître du Cibachrome, ou la poésie du tirage couleur – Focus Numérique