Google+

Apprendre la Photographie au CE3P, c’est quoi ? (4)

Apprendre la Photographie au CE3P, c’est quoi ? (4)
22
Avr

Au CE3P, nos formations en photographie sont diverses et sont proposées à différents publics : des élèves, des étudiants, des stagiaires en reconversion… Afin de vous aider à y voir plus clair et à mieux comprendre ce que l’on apprend quand on décide d’étudier la photographie, une série d’articles y sera consacrée. Cette série constituera un supplément d’information pour vous accompagner dans vos choix d’orientation.

Michel Schmitt, enseignant au CE3P depuis 2009 de prise de vue, de technologie, de sensitométrie et de  génie électrique se livre aujourd’hui et nous explique son métier auprès des élèves de terminale en BAC PRO de Photographie et des étudiants du  BTS de photographie de 1ère année.

  •  Comment décririez-vous votre matière ?

Mes matières sont des enseignements techniques et théoriques mais qui permettent d’améliorer la pratique de la photographie. Mes matières sont à la fois théoriques (technologie, sensitométrie et génie électrique) mais aussi pratiques avec la prise de vue. Mixer ces enseignements me permet d’avoir une image plus précise des profils des étudiants à qui je m’adresse, surtout en BTS. Je peux ainsi équilibrer les enseignements et les aider à évoluer plus rapidement.

  • Qu’apprennent principalement les élèves pendant ces cours ?

Pendant les cours théoriques, je suis le programme mis en place par l’éducation Nationale. Mais j’essaie le plus souvent de re-situer les exercices et ce qu’ils doivent apprendre dans le milieu professionnel. Le fait de changer parfois le cadre d’apprentissage vers quelque chose de plus concret permet aux étudiants de mieux comprendre pourquoi ils doivent apprendre ces matières et devenir familier avec elles.

En technologie, je leur enseigne à connaître et reconnaître les matériels que l’on rencontre dans le monde de la photographie. Ils apprennent à choisir le matériel pour une séance photo : quel flash, quelle imprimante, quel appareil…  Je leur apprends à analyser et décoder le langage marketing, les caractéristiques des appareils, des matériels pour qu’ensuite ils aient les clés et soient autonomes dans leurs choix en fonction de leurs besoins et envies. Très rapidement, les étudiants deviennent capables de faire les bons choix, mais ce sont souvent les étudiants qui lisent en parallèle des revues spécialisées de photographie qui s’en sortent le mieux.

J’enseigne la sensitométrie  aux étudiants de BTS en 1ère année. C’est-à-dire, l’étude de la réaction des capteurs numériques à l’action de la lumière. Cela existe en argentique mais aussi maintenant en numérique. On décrypte ensemble les normes qui sont mises en place en photographie. Il y a une partie théorique dans ce cours, puis une partie pratique, de TP, où on vérifie l’application de ces normes (normes ISO : une norme est un document qui définit des exigences, des spécifications, des lignes directrices ou des caractéristiques à utiliser systématiquement pour assurer l’aptitude à l’emploi des matériaux, produits, processus et services.) et où on mesure la lumière.

Et puis j’enseigne également le Génie Electrique. C’est la matière la plus éloignée de la pratique de la photo, mais je fais tout mon possible pour la rapprocher le plus possible du monde de la photographie. Les étudiants apprennent à construire, déconstruire des réseaux, des composantes… On parle de flash, mais aussi de convertisseurs. Par contre, c’est une matière qui sert énormément dans la vie courante ! Les étudiants sont capables de monter des circuits électriques ensuite !

  •  Exercez vous une autre profession en dehors de l’école ? Pouvez-vous me la décrire ?

En dehors de l’école CE3P, je travaille de temps en temps, surtout lors des élections pour aider un parti politique (EELV – Europe Ecologie Les Verts) en faisant des reportages photos, de la mise en page… Sinon je fais aussi du traitement d’images pour un plasticien, qui en suite s’en sert pour mettre en place sa communication.

  • Que représente la photographie pour vous ?

La photographie représente pour moi, une découverte de jeunesse, une passion, qui est devenu mon métier.

 

  • Quelles sont les qualités requises pour réussir dans vos matières ?

Mes matières sont nombreuses mais je pense qu’en règle générale, il faut être passionné, avoir confiance en soit mais aussi en celui qui nous apprend, avoir envie de communiquer, de partager, être disponible, être à l’écoute de ce qui nous entoure.

 

  • Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui arrive au CE3P ?

Dès lors que l’on arrive au CE3P, je pense qu’il faut absolument multiplier les expériences lors des périodes de stage en entreprise. Il faut se fondre dans le milieu professionnel et  être curieux de tout. Il faut s’intéresser à ce que l’on fait, ce que font nos collègues, nos maîtres de stage, prendre des notes… Les projets pédagogiques et les stages multiples proposés au CE3P permettent d’apprendre énormément et de s’enrichir. Par exemple, je me souviens que pendant mes stages chez des professionnels de la photographie, j’archivais les plans d’éclairage. Cela m’a permis d’avancer plus rapidement dans la construction de l’éclairage lors des prises de vue et donc de progresser plus rapidement.